[PHOTOS] Salalah, une ode aux cocotiers

 » Le cocotier

Sa silhouette est menu son maintien élastique

Il est coiffé d’un casque surmonté d’un cimier

Il aime la mer, où nagent les poissons miroitants,

Il admire les coraux sous la nappe des eaux

Quand il est près de l’eau il touche au paradis

Quand il rêve c’est d’une île quand il parle c’est au vent

Il se tord aisément quand la passion l’enflamme  »

Alain Hannecart

Comme le souligne ses quelques mots, le cocotier ravive des désirs d’évasion. Cette fureur de vivre sous les tropiques tantôt rêve, tantôt réalité, trompe l’ennui. Embruns marins sur fond d’étendues de sable blanc, Salalah devient une réponse à des promesses sans lendemain.

Avec ses milliers de cocotiers sublimés par la force du vent, ce lieu satisfait une envie d’éternité. N’a d’importance que la chaleur du soleil, l’air du temps et la douceur du sable sous les pieds. Cette jolie ville omanaise, aux portes du rêve est pourtant bel et bien réalité. Alors, qu’attendons-nous? Allons-y gaiement.

Il était une fois, des forêts de cocotiers.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s