[TRIBUNE] Ouvrir ses yeux pour voyager en pleine conscience

Article à découvrir sur Nomade Magazine

 

Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. – Marcel Proust

 

Ces quelques mots de Marcel Proust laissent le voyageur songeur, l’explorateur, désireux de nouvelles odyssées. C’est une ode au voyage, une sublimation de l’évasion, le dessein véritable de l’aventure, en soi. Le corollaire de l’exploration ne devrait pas être la recherche du beau, ni celle de la contemplation la plus sommaire aux fins de garnir la page d’un réseau social. C’est plutôt partir à la conquête de la surprise et de l’éblouissement, sans prétention aucune.

Qu’est-ce qu’avoir de nouveaux yeux ?

Est-ce voir le monde différemment ? Faire preuve d’ouverture ? Apprécier la nouveauté et l’exotisme en cessant tout préjugé ? Peut-être est-ce un peu de tout ça. Voyager n’est pas une finalité. C’est plutôt apprendre sur le monde et se confronter à des réalités. C’est avoir des chocs culturels à n’en plus finir, même si des choses nous blessent, nous heurtent, nous choquent. C’est comprendre quel est le fonctionnement d’ici et d’ailleurs. Avoir de nouveaux yeux, serait-ce les ouvrir, tout simplement ?

 

Cesser la course aux paysages…

Si ces mots ont déjà quelques décennies, ils sont pourtant brûlants d’actualité. « Ouvrir ses yeux » ne consiste pas seulement à vouloir tout voir « ce qu’il y a à voir ». C’est-à-dire de ne pas chercher à tout explorer les « must see » de ce monde. Cette attitude traduit celle d’un touriste en quête des réseaux sociaux et non celle d’un voyageur en quête d’exploration. Or, beaucoup cherchent à imager leur voyage plutôt que de le vivre. Apogée ultime de l’apparat, le touriste lambda vit aujourd’hui pour les autres et non pour lui. Il regarde, observe, contemple, pour l’amour de la beauté d’un paysage, au détriment de ce qu’il y a autour. À tort.

…pour mieux voir ce qui nous entoure

Voyager est faire preuve de curiosité et de lucidité, c’est aussi pouvoir regarder avec intérêt tout ce qui nous entoure. C’est vivre la compréhension de réalités différentes des nôtres. C’est faire preuve d’empathie avec les personnes que l’on rencontre. C’est être en mesure de partager des moments inoubliables. C’est de porter de l’intérêt aux locaux, à leur mode de vie. Le voyage de découverte ne se résume pas uniquement à la contemplation de nouveaux paysages, mais aussi à l’apprentissage par l’autre et pour l’autre.

« Avoir de nouveaux yeux », c’est l’art de voyager autrement. Il s’agit de prêter attention aux petits détails d’un endroit, de sa population et de son environnement. Cela nous amène à être conscient que le voyage se conçoit de la même manière que les grands explorateurs. Gage d’émerveillement et de rencontres, les plus formidables échappées belles se résument à une ouverture sans limites, à un désir de connaître sans retenues, à une compréhension du monde sans failles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s