[ TRIBUNE ] Et si foncer vers l’inconnu était la plus belle des réalisations ?

« Quand on ose, on peut perdre, quand on ose pas, on perd toujours ». Entreprendre, tenter, se perdre, se retrouver pour enfin se dire que ça en a valu la peine. Voici toutes les raisons pour lesquelles, l’invitation au voyage est une folle aventure, une odyssée qui vaut la peine d’être vécue. Pour y parvenir, il faut toutefois se détacher du train-train quotidien et de notre confort. C’est le meilleur moyen de vivre ses rêves, sans jamais vouloir y renoncer.

 

Pour se jeter à l’eau et céder à cette invitation au voyage, la chance profite aux audacieux. Ceux qui n’ont aucun scrupule à voguer vers des terrains vierges, pour l’amour de la découverte. Pour ces raisons, il existe une différence majeure entre voyageurs et touristes. Le touriste, armé d’un selfie stick, a recours à des tours organisés, de peur d’être trop perdu. Il ne cherche pas trop à se dépasser, n’ose pas aller vers quelque chose susceptible de brusquer ses habitudes. Le voyageur, au contraire, va toujours chercher à se dépasser et découvrir des choses grâce à un esprit d’initiative hors pair. Il va oser aller vers l’inconnu en toutes circonstances. Il va tout bonnement vouloir aller en dehors de sa zone de confort.

Mais quelle est-elle cette zone de confort ? Jusqu’où peut-on aller pour pleinement vivre ses rêves ? À ce questionnement, il convient de répondre en un mot. Appréhension. Si l’homme a tendance se crisper et se fermer au moindre obstacle, c’est parce qu’il n’a pas réussi à dompter sa peur. Cette boule au ventre peut et doit nous pousser à nous dépasser. Cela peut nous porter vers l’inconnu, que nous n’aurions pas expérimenté jusqu’ici. Par définition, le voyage renvoie à cet idéal d’aventure où l’on se lance, malgré les risques que cela comporte. Il faut donc être en mesure d’aller au-delà de son appréhension afin d’éviter qu’elle prenne le dessus. Cette attitude pousse ainsi à se dépasser en allant vers l’inconnu. Une telle démarche offre la chance d’apprendre à connaître l’autre, d’aller en dehors des sentiers battus et d’essayer de parler une langue qui n’est pas la nôtre. C’est se jeter à l’eau, en soi.

Si nous ne sommes pas disposés à le faire, nous ne pouvons pas avoir la prétention d’avoir vu et fait, si nous ne l’avons pas réellement vécu. Voyager n’est pas vanité. Voyager n’est pas seulement mettre des points sur une carte, poster des photos sur Instagram et dire que l’on a visité telle ou telle chose. C’est aussi et surtout partir à la découverte, là où personne ne daigne s’aventurer. C’est combattre nos préjugés, être conscient de l’environnement qui nous entoure et faire preuve d’empathie avec les gens que l’on rencontre. Nul ne peut avoir la prétention de partir à la conquête du monde s’il n’a pas vécu des choses qui l’ont poussé à se bousculer et à sortir de son petit cocon. Pour ce faire il faut se donner la chance de côtoyer des locaux, pour les comprendre. Nul ne peut prétendre connaître telle ou telle culture, s’il n’a même pas cherché à échanger et interagir avec les gens du pays qu’il visite.

Aujourd’hui, malheureusement, l’idéal d’exotisme rendu accessible par la démocratisation du tourisme, tend à atteindre son paroxysme. L’« homo touristicus » veut tout voir, tout faire, tout prendre en photo, sans comprendre, juste parce que c’est beau. Juste parce que voyager renvoie à une image attrayante de soi sur les réseaux sociaux. Peu à peu, l’idée initiale du voyage est détournée. Elle devient synonyme de méconnaissance conjuguée à l’absence de volonté d’aller en dehors des sentiers battus. Le touriste va rester dans le chemin suivant un itinéraire sans vraiment réfléchir. À tort…

« L’invitation au voyage » se doit être honorée. Il faut donc la voir comme une odyssée et non comme une banale énumération de « must see 2017 ». L’aventure requiert témérité et passion. Il faut oser, en cessant de réfléchir. C’est le prix à payer pour vivre les plus beaux moments qui soient. Alors prenez acte, le jeu en vaut la chandelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s